Thérapie Enfant Gigogne

De l’enfant blessé à l’adulte en paix

La thérapie Enfant Gigogne®

Le concept de l’Enfant Gigogne® et la méthode de Thérapie Enfant Gigogne® ont été créés respectivement dans les années 1990 et 2000 par Jean Paul Fluteau, psychologue clinicien, psychothérapeute et formateur enseignant.

C’est avec Jean Paul Fluteau que j’ai effectué la formation de psychopraticienne de la Thérapie Enfant Gigogne au sein d’Espace Transformation dans la Creuse (23).

La thérapie Enfant Gigogne est une méthode thérapeutique d’identification et de résolution des mémoires traumatiques à destination des adultes.

Ce commentaire si fréquent au sujet de ce que nous vivons : « C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher ! » est un premier indice de la manifestation d’un Enfant Gigogne en nous.

Cette difficulté dans le présent est en lien avec un enfant que nous avons été et qui se réveille à l’intérieur de nous pour prendre les commandes.

« Nous avons tous vécu au cours de notre enfance des situations qui ont été traumatisantes parce qu’elles ont été trop violentes ou incompréhensibles pour les enfants que nous étions.

Ces expériences traumatiques font qu’une partie en nous s’est figée, s’est pétrifiée. C’est comme si nous continuions de grandir avec cet enfant traumatisé et ses émotions enkystées à l’intérieur de nous.

Un jour, cette partie en nous pétrifiée que l’on nomme l’Enfant Gigogne appelle à l’aide en produisant des symptômes, pour attirer notre attention et être libérée » explique Jean Paul Fluteau.

Ces traumatismes que nous avons vécus auraient leur origine dans notre vie intra-utérine. Ainsi, les traumatismes aimantent au cours de notre vie des situations, expériences et évènements qui se répètent et qui vont aussi générer un vécu traumatique.  

L’Enfant Gigogne est un concept métaphorique qui permet de désigner comment existent en chacun de nous des « nous-mêmes blessés du passé » : enfant, petit enfant, bébé, nourrisson, nouveau-né. 

Thérapie enfant gigogne
thérapie enfant gigogne
raphaëlla richard
fleurs de bach

Pour qui ?

La thérapie Enfant Gigogne s’adresse à des adultes conscients de leur difficulté et en souffrance d’ordre affective, émotionnelle, relationnelle, comportementale, sociale ou professionnelle.

  • Vous avez une difficulté à vivre dans votre vie actuelle qui est de l’ordre de « C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher » ?
  • Vous avez l’impression de répéter les mêmes schémas, les mêmes situations et évènements dans votre vie et vous ne les comprenez pas ?
  • Vous êtes en demande d’aide ?
  • Vous souhaitez entreprendre une thérapie pour comprendre vos difficultés ?
  • Vous avez besoin de changement dans votre vie ?

Mon accompagnement en thérapie Enfant Gigogne peut vous aider.

Exemple de Marie et de l’apparition de ses Enfants Gigognes :

Lors de sa naissance, le nouveau-né Marie reste bloqué dans le passage de la filière pelvienne, c’est le premier Enfant Gigogne.

Lors de sa petite enfance, à l’âge de 3 ans, Marie se trouve dans son lit et reste prisonnière en s’étouffant sous les couvertures du lit de ses parents, c’est le deuxième Enfant Gigogne.

Lors de son enfance, à l’âge de 7 ans, Marie joue à cache-cache avec ses camarades lors de récréation dans son école et elle reste coincée dans l’arbre dans lequel elle s’était cachée, c’est le troisième Enfant Gigogne.

Lors de son adolescence, à l’âge de 15 ans, Marie est dans la voiture avec ses parents pour partir en vacances. Lors du trajet, un embouteillage immobilise la voiture pendant de longues heures

Pour pouvoir continuer à vivre, Marie a oublié et amnésié les situations qu’elle avait vécues de sa naissance à son adolescence.

A l’âge adulte, Marie développe la phobie des ascenseurs et des tunnels et « C’est plus fort qu’elle, elle ne peut pas s’en empêcher ».

Marie ne comprend pas ce qui lui arrive, quand elle prend l’ascenseur ou passe sous un tunnel, elle a peur de rester bloquée et sent les battements de son cœur qui augmentent ; elle angoisse.

Pour quoi ?

Les motifs et les raisons de votre venue au cabinet peuvent être liés à :

  • Manque de confiance en soi
  • Mal-être
  • Anxiété
  • Angoisses, crise d’angoisse
  • Peurs : prendre la parole en public, peur de la solitude, etc.
  • Phobies : foule, tunnels, espace fermé, maladie, mort, insectes, animaux, etc.
  • Burn out
  • Fatigue
  • Troubles alimentaires
  • Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC)
  • Addiction: cigarette/ alcool
  • Dépendance affective
  • Deuils
  • Séparation / divorce
  • Evènements de vie répétitifs (séparations, conflits relationnels, etc.)

Exemples de difficultés à vivre des personnes qui sont venues me consulter :

  • Mal-être physique et dévalorisation de son corps
  • Troubles alimentaires : boulimie et/ou anorexie
  • Problème de jalousie dans une relation amoureuse
  • Angoisse, tristesse, gorge nouée pour se séparer d’une personne investie affectivement
  • Difficulté à être seule et/ ou à se séparer (physiquement) d’un proche : sentiment de vide, d’abandon, de manque affectif, de tristesse.
  • Sentiment de vide et de manque affectif quand la personne se retrouve seule
  • Traumatismes sexuels subis pendant l’enfance
  • Séparation avec un conjoint
  • Relations amoureuses non stables
  • Relation de couple conflictuel

Certains évènements et périodes de la vie favorisent plus particulièrement le réveil de « vos Enfants Gigognes » en souffrance comme le mariage, la naissance des enfants, les séparations, les ruptures amoureuses, ou un décès.

Les Séances

En tant que psychopraticienne, je vous accompagne à votre rythme et en toute bienveillance dans un climat de confiance lors de quatre séances au minimum.

Les entretiens durant lesquels, après avoir fait connaissance, vous me confierez la difficulté que vous traversez au quotidien. Cela me permettra de recueillir les informations nécessaires à la mise en œuvre des deux protocoles que comprend la thérapie.

Le premier protocole: Je vous invite à vous allonger et je vous accompagne en état modifié de conscience, un état de relaxation proche de l’hypnose.

Il est important de préciser que vous êtes toujours acteur/ actrice et conscient(e) dans cet état de conscience modifié.

Cet état particulier vous permet ainsi d’accéder à votre mémoire non consciente pour identifier l’expérience traumatique de l’enfant blessé que vous avez été, qui est en lien avec votre problème présent.

A partir de votre difficulté présente, il s’agit donc d’identifier l’enfant blessé réveillé en vous, soit pendant la petite enfance, soit pendant la naissance ou soit pendant la vie intra-utérine.

L’entretien de ressources: Il permet de faire un travail sur les ressources que vous pouvez apporter en tant qu’adulte à l’enfant que vous avez été pendant cet événement traumatique.

Le deuxième protocole : Je vous accompagne pour mettre en paix l’enfant retrouvé. Vous lui apportez en tant qu’adulte, les ressources dont vous auriez eu besoin de dissoudre les charges émotionnelles enkystées du traumatisme retrouvé.

Les effets positifs

Bien évidemment, les effets positifs de cette thérapie varient en fonction de qui vous êtes, de la où vous en êtes sur votre chemin de vie. Ce que je peux dire c’est que cette thérapie permet de :

  • Guérir ses blessures passées 
  • Être en harmonie avec l’adulte que vous êtes et les autres
  • Se libérer émotionnellement
  • Retrouver un bien-être et une paix intérieure

Je trouve la citation de Christine Gonzales, Teracoach, riche de sens et de liens avec cette thérapie quand elle dit :

 

raphaëlla richard thérapeute

Le chemin de guérison n’est pas toujours facile.

Il faut du courage pour affronter et sortir de ce qui est enfoui en nous, et parfois, ça fait même très mal !

Mais c’est le seul chemin pour s’en libérer, juste accepter et se donner du temps.

Arrive un jour, où tout s’éclaircit et devient léger, et un sentiment d’immense paix intérieure vient remplir ce qui nous a si longtemps torturé et déchiré.

Donner du temps au temps, le chemin de guérison demande de temps pour cicatriser, mais c’est le seul et unique chemin pour se reconstruire et soigner ses blessures.

Celui qui se fuit ne pourra jamais se guérir, la guérison demande courage et volonté et surtout authenticité envers soi-même.

Un cœur blessé se soigne, une âme en peine retrouve sa paix, ce n’est qu’une question de temps à celui qui ose se mettre face à lui-même. 

 

 

 

Retour haut de page